Les bons plans Dealabs / SerialDealer / LesBonsTuiss

Crise oblige, vous êtes constamment à l’affût de la bonne affaire afin de consommer malin et moins cher.

Autrefois cantonné à attendre patiemment les soldes ou les déstockages pour flairer la bonne affaire, Internet permet aujourd’hui de dénicher la promo choc aux quatre coins de la planète d’un coup de clic. Pour aller encore plus loin, de nombreux sites se sont spécialisés dans le relayage de bons plans afin de faire profiter des bons plans flash au plus grand nombre d’entre nous. Revers de la médaille : tout va vite, TRÈS vite, charge à vous de dégainer votre meilleur clic pour profiter des plus belles réductions du web.

Accro aux bons plans, j’avoue être constamment en train d’éplucher les promos du net. Il est parfois pénible de sauter de site en site afin de faire le tri sur les vraies bonnes affaires et les fausses promotions sur des prix préalablement gonflés pour l’occasion. C’est ainsi que sont nés les sites de bons plans, répertoriant de manière collaborative les meilleurs affaires dénichées par les internautes eux-même.

Parmi les leaders du secteur, je me surprends à regarder plusieurs fois par jour des sites tels que Dealabs.com ou encore SerialDealer.fr

Ces deux sites jouent sur le même concept : permettre à tout un chacun de partager sa perle rare dénichée sur Internet. Une fois partagée, chaque trouvaille s’apparentera alors à un « deal » qui sera noté par la communauté en fonction de l’intérêt suscité. Et cela va évidemment TRÈS vite lorsque le deal publié se révèle être une affaire insaisissable : en quelques minutes voire poignée de secondes, la boutique ciblée par le deal peut alors se retrouver dévalisée par les « dealers » créant ainsi un fort sentiment de frustration auprès des plus lents n’ayant pu profiter à temps de l’offre.

Autre effet pervers du concept, les dealers sont impitoyables sur les erreurs de prix des sites e-marchands. Dès qu’un membre semble avoir flairé une coquille sur un prix, il peut malgré lui déclencher l’émeute chez le pauvre e-marchand en relayant simplement le deal à la communauté. C’est la triste expérience qu’a vécue il y a peu de jours la FNAC en vendant des Nintendo 3DS au prix de 59 € (au lieu de 199€). Il a été évoqué le nombre de 12000 commandes en l’espace de 10 heures seulement.

Difficile de définir l’origine de cette mode des deals collaboratifs. Certains attribuent la paternité au site de bons plans HotUKDeals qui cartonne de l’autre côté de la Manche.

Pour ma part, je suis complètement fan du concept ! Je repère un bon plan sur le site ? j’en profite et je partage.  Je repère moi-même un bon plan ? même chanson ! Je me fais plaisir en économisant de l’argent, la communauté en profite et économise de l’argent, le commerçant vide son stock et se fait de l’argent. C’est un deal gagnant-gagnant-gagnant, quoi de mieux ? L’effet pervers du principe est de déclencher parfois (voire souvent) des pulsions d’achats compulsives face à une réduction trop alléchante pour un article dont vous n’avez que faire ! Tachez de vous fixer des limites pour ne pas déraper et vous retrouver avec 100 paquets de lessive à 5€ au lieu de 50€.

En vrac, depuis 2 mois, j’ai déjà acheté des coffrets blurays à 10€ au lieu de 50, des trottinettes à 6€ au lieu de 30, un manteau à 20€ au lieu de 100, des jeux vidéos à 15€ au lieu de 60, des téléphones à 20€ au lieu de 100, j’en passe et des meilleurs ! De plus, les sites étant communautaires, les internautes peuvent se conseiller entre eux et permettre ainsi d’éviter les arnaques sur des deals qui paraîtraient trop alléchants.

Sur le banc des outsiders, LesBonsTuiss.com joue la carte de la proximité des deals avec les internautes. Commerces de proximité, événements locaux, la plateforme met en avant un catalogue de réductions et d’offres en tout genre à proximité de chez vous. Des restaurants de votre quartier font une belle promo ? Votre supermarché offre des échantillons gratuits ? Le camping à 20km de chez vous fait une ristourne ? vous le saurez sur LesBonsTuiss.com. Le site offre bien entendu un mode national permettant de parcourir les offres valables sur l’ensemble du territoire, à l’instar de ces concurrents. Dernière différence notable : « tuisser » peut vous rapporter de l’argent. Lorsque vous posté un deal auprès de la communauté (on appelle ça « tuisser » sur LesBonsTuiss.com), votre bon plan est analysé par un membre de l’équipe. S’il est sélectionné, vous gagnez automatiquement 0,10 € et participez au concours des TopTuiss pour gagner jusqu’à 100 €.

Par ailleurs, le site LesBonsTuiss.com s’est dernièrement fait remarqué par une opération marketing inédite : proposer à la vente, pour les plus rapides, des cartes de carburants d’une valeur de 20 € pour seulement 10 € déboursé. On peut résumer ça par : « pour les plus rapides, nous vous offrons 10 € gratuitement sur votre plein ». Une opération qui a vraisemblablement fait parler d’elle mais qui a du également faire beaucoup de déçus. A 19h00 pétantes, heure d’ouverture de la vente, l’affluence était au rendez vous et l’achat d’une carte relevait presque du défi impossible. Par je ne sais quel miracle, après un F5 (rafraîchir la page web pour les néophytes) sur une page affichant pourtant le deal comme « expiré », j’ai réussi à devenir quelques clics plus tard l’heureux propriétaire d’une carte Jubileo, valable dans toutes les stations Total, Elf et Elan jusqu’à fin mai 2013. Prise de contact cordiale, envoi rapide, merci LesBonsTuiss !

Pour terminer, je recommande également pour les flemmards le site BetaDeals.com qui est un agrégateur de bons plans venant des sites précités au dessus (et d’autres encore !). Défaut majeur de ce principe, les deals apparaissent avec une latence de quelques minutes. Largement suffisant pour vous faire rater LA bonne affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *