Free mobile

Après 2 mois et demi d’essais intensifs, je me suis dit qu’il serait bon de faire un petit bilan de notre petit opérateur mobile, une fois l’engouement des premiers jours estompé (cf. test de Free Mobile).

Je dois avouer qu’après plusieurs semaines d’utilisation exclusive de mon forfait Free Mobile, le bilan est en demie-teinte: le 4ème opérateur, attendu par certain comme le Messie de la téléphonie, n’a que partiellement comblé mes attentes, rêves et espérances. Après m’avoir envoutée avec ses tarifs séducteurs et ses appels illimités, je dois dire que mon expérience d’utilisatrice Freemobilienne n’a eu que d’embûches et de déboires une fois les premières semaines écoulées. Après de grandes difficultés à émettre des MMS depuis mon smartphone durant les premiers jours, j’ai été ensuite épargnée par les tracas et aléas du réseau Free lors des premiers incidents remontés par les internautes des quatre coins de la France. Mon plaisir ne fut que de courte durée et j’ai été vite rattrapée par les (trop) nombreux couacs rencontrés par bon nombre d’entre vous ces dernières semaines.

Appels en échec, coupure réseau, conversations interrompues, connexion internet en erreur… tel est le triste quotidien des early-adopters de Free Mobile, pourtant si enthousiastes aux premiers jours. Le internautes ne se sont pas privés pour relayer l’information et faire monter la mayonnaise sur les nombreux réseaux sociaux. Derrière sa tour de verre, le service com’ de Free a choisi la discrétion sur le sujet et les maigres explications données à la presse (Free reconnait à demi mot avoir quelques soucis en heure de pointe sur l’itinérance d’Orange)  n’ont pas réussi à convaincre les utilisateurs.

Mise à part les deux grosses pannes relayées dans la presse (la dernière en ce moment même), Free connait (sans reconnaître) de très nombreux problèmes de communication aux heures de pointe – 18h/21h – qui réduisent en silence les trois quart de ses utilisateurs. Embêtant lors qu’on cherche à joindre sa femme/mère/amante/copine afin de prévenir d’un retard au resto du coin.

Finalement, à quoi bon avoir des appels, SMS, MMS, internet illimités si dès lors qu’on en fait l’usage, le réseau tombe en carafe ? Sauf riposte rapide et efficace de la part de Free afin de rattraper le coup et convaincre ses utilisateurs de la fiabilité de son réseau, je ne pourrais que vous conseiller d’ouvrir vos oeillères et de commencer à regarder chez la concurrence si l’herbe y est plus verte… D’autant plus que les acteurs du même créneau (Bouygues/Be&you, Orange/Sosh et cie) ne cessent de jouer le grand jeu pour tenter de vous séduire à nouveau. A vous de faire votre choix !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *